Retrospective

201220112010200920082007200620052004200320022001

Edition 2012

En 2012, le violon etait notre instrument-roi. La grande violoniste et pédagogue Dora Schwarzberg, qui a donné un concert à Rougemont, entourée d’amis musiciens, était également le mentor des jeunes violonistes qui se sont produit tout au long du festival. Quant au compositeur Jean-Luc Darbellay, notre premier «composer in residence», et qui etait présent à Gstaad toute la semaine, a écrit une courte pièce pour chacun de ces jeunes interprètes: le cycle s’intitule Huit miniatures pour violon et piano. Musique doublement vivante: écrite aujourd’hui, jouée aujourd’hui !

Programme 2012
Voir la gallerie

Edition 2011

Comme tous les cinq ans, le piano est mis à l’honneur. Les jeunes pianistes Jan Lisiecki, Mélodie Zaho, Claire Huangci, Mona Asuka Ott (lauréate du Prix Philippe Chaignat 2011), Lara Melda, Sophie Pacini (lauréate du Prix Groupe Edmond de Rothschild 2011) Juan Pérez-Floristan et Benjamin Grosvenor on pu profiter de la présence et des conseils de Dmitri Bashkirov, mentor et parrain de cette série de concerts.

Dmitiri Bashkirov et l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous Christian Zacharias on ouvert les feux à Saanen. L’Orfeo Barockorchester avec Nuria Rial et Carlos Mena ont pris la relève dans un magnifique Stabat Mater de Pergolèse avant de céder la place à Danielle de Niese et la Camerata Bern. Ensuite retour au piano avec Gerhard Oppitz et la Polnische Kammerphilharmonie sous Wojciech Rajski pour finir en beauté avec le récital de Rudolf Buchbinder qui remplaçait Murray Perahia.

Dans la magnifique église romane de Rougemont, le Duo Taal et Groethuysen, Francesco Piemontesi, Daniel Müller-Schott, Marc-André Hamelin et Roustem Saitkoulouv nous ont fait vivre des moments d’exception.

Programme 2011

Edition 2010

C’est sous le signe des retrouvailles avec les jeunes musiciens que les Sommets Musicaux de Gstaad ont placé leur dixième édition. Pour célébrer cet anniversaire, nous avons souhaité programmer une nouvelle fois ces jeunes artistes et consolider ainsi notre mission première: faire découvrir. La notoriété de ces artistes n’a fait que grandir depuis leur dernier passage à Gstaad. Une pluie de récompenses et des invitations à partager la scène avec les plus grands solistes et orchestres en témoignent.

C’est avec grand plaisir que le public a retrouvé des artistes comme Kirill Gerstein, Alexandra Soumm, Andrei Korobeinikov, Plamena Mangova, Emmanuel Ceysson, Yevgeny Sudbin, Sergey Malov, Johannes Moser, Bertrand Chamayou, Joseph Moog, David Kadouch, Nicolas Altstaedt, Marie-Stéphanie Janecek, David Pia, Liviu Prunaru, Adam Krzeszowiec et les trios Berolina et Morgenstern.

Cinq orchestres, dont le prestigieux Orchestre de la Suisse Romande, le Camerata de Berne et le Sinfonia Varsovia, ont accompagné, lors de chaque soirée à l’Église de Saanen, deux solistes.

Les traditionnelles soirées de Rougemont ont accueilli les grands pianistes que sont Elisabeth Leonskaja, Nikolaï Lugansky et Stephen Hough.

Programme 2010

Edition 2009

Pour la première fois en 2009, la série de concerts à la Chapelle de Gstaad mettait à l’honneur les jeunes interprètes d’une formation: le trio avec piano. Morgenstern, Nota Bene (lauréat du Prix Philippe Chaignat 2009), Tecchler, Arcadia, Fontane, van Neste, Talweg et bien entendu Berolina Trio, (lauréat du Prix Marguerite Dütschler 2009), merci pour ces moments de musique de chambre inoubliables.

A Saanen, le concerto de Schumann sous les doigts de Teo Gheorghiu, en compagnie de l’Orchestre de Chambre de Genève nous a montré que « Vitus » a grandi à tout point de vue. Après le concert de la Camerata Bern avec la guitariste Liat Cohen, place à la musique de chambre avec le Trio Boris Berezovsky/ Dmitri Makhtin et Alexander Kniazev dans un programme…différent que celui prévu. Grâce à l’enregistrement de la chaîne MEZZO, le récital de Marc-André Hamelin demeurera ce qu’il était : inoubliable. Bouquet final de ce feu d’artifice : le programme Mendelssohn de la Sinfonia Varsovia sous la baguette de Jacek Kaspszyk un concerto pour violon époustouflant avec le brillant Yossif Ivanov en soliste.

Avec Elisabeth Leonskaja, Fumiko Shiraga et le jeune Andreï Korobeinikov, l’Eglise de Rougemont a accueilli trois pianistes remarquables avant d’ouvrir ses portes à la musique de chambre avec le trio Vassily Lobanov/ Michael Guttman et Natalia Gutman.

Programme 2009

Edition 2008

Sous les yeux et oreilles exigeants et bienveillants à la fois de Claude Starck, Mischa Maisky et Peter Bruns huit jeunes espoirs du violoncelle se sont produit chaque jour en la chapelle de Gstaad. Julian Steckel, Lionel Cottet, Marie Stéphanie Janacek, Victor Julien-Laferière, Sébastien van Kuijk et Zita Varga, on fait chanter l'instrument « roi » de cette huitième édition. Le Prix Marguerite Dütschler à été décerné à l'unanimité à Nicolas Altstaedt. Adam Krzeszowiec peut se réjouir d'avoir été choisi comme lauréat du Prix Philippe Chaignat.

A Saanen, la clarinettiste Sabine Meyer (accompagnée par la Camerata Bern) nous a prouvé que le Concerto de Mozart était d'une beauté éternelle. Après un concert poétique de Diana Damrau avec le harpiste Xavier de Maistre le pianiste Nikolaï Lugansky nous a enchantés dans un récital qualifié de « surhumain » par Diapason. Ensuite au tour du trio Julian Rachlin, Mischa Maisky, Itamar Golan arrivé en dernière minute pour un programme Mozart et Tchaïkovsky. Sous la baguette de Jacek Kapszyk la Sinfonia Varsovia et le pianiste Bernd Glemser ont interprété des ouvres de Beethoven.

Enfin, quatre soirées programmées pour la première fois à l'église de Rougemont ont rencontré le succès mérité. A l'affiche de ces concerts : Peter Bruns (accompagné de la Camerata Bern), Fumiko Shiraga, Anika Vavic et Cédric Pescia avec Nurit Stark.

Programme 2008

Edition 2007

Sous la houlette du grand pédagogue Harald Herzl, huit jeunes violonistes ressortissants de pays et écoles du monde entier nous ont transportés dans le monde de l'instrument de cette septième édition. Yossif Ivanov, Veronika Eberle, Artiom Shishkov, Sergey Malov, Nemanja Radulovic, Christoph Koncz et leurs accompagnateurs respectifs, ils étaient tous merveilleux. Mais c'est la jeune Alexandra Soumm qui a remporté le Prix Marguerite Dütschler et qui pourra ainsi enregistrer son premier CD avec orchestre symphonique.

A Saanen, encore un feu d'artifice : le quatuor Belcea, l'un des principaux quatuors de la jeune génération, l'incomparable Vadim Repin avec un sublime Bruno Canino en remplacement de Nikolaï Lugansky sans oublier les voix célestes de Measha Brueggergosman (accompagnée par Jean-Yves Thibaudet) et de Christiane Oelze (avec le Quatuor Petersen). Nous n'oublierons pas non plus le bouquet final : un premier concerto de Shostakovich endiablé sous les doigts de Bernd Glemser avec le talentueux Lukas Beno à la trompette.

Marie-Stéphanie Janecek, l'extraordinaire claveciniste Benjamin Alard et les pianistes Bernd Glemser et Cédric Pescia nous ont permis de conclure des journées de la meilleures manière possible : en musique

Programme 2007

Edition 2006

Lors de la sixième édition des Sommets Musicaux de Gstaad, le piano a tenu le rôle d'instrument phare. Une pléiade de jeunes pianistes, sous les yeux bienveillants d'Oleg Maisenberg, parrain de cette série de concerts, nous ont enchantés dans la Chapelle de Gstaad : Bertrand Chamayou, Igor Levit, Edna Stern, et Jospeh Moog, (lauréat à la fois du Prix Marguerite Dütschler et du Prix Philippe Chaignat) pour ne citer qu'eux.

A Saanen, Nelson Freire, Fazil Say et le duo Genova & Dimitrov nous ont fait découvrir l'infinie palette des sons de notre instrument phare. Jasmin Kolberg et son marimba nous ont familiarisé avec un cousin lointain de piano et la " grande dame " de Bayreuth, Waltraud Meier nous a rappelé qu'il n'y avait pas que le piano pour faire rêver.

N'oublions pas les nocturnes avec Oleg Maisenberg, le guitariste Eduardo Fernandéz et un concert dédié à la poétesse Alice de Chambrier avec des vers mis en musique par Charles Hess.

Programme 2006

Edition 2005

Pour leur cinquième anniversaire, les Sommets Musicaux de Gstaad ont mis à l'honneur un instrument magnifique et pourtant méconnu : la harpe. Au fil des concerts de l'après-midi dans la Chapelle de Gstaad, Julie Sgarro, Letizia Belmondo, Nikolaz Cadoret, Anton Sie, pour ne citer qu'eux, ont séduit le public avec la magie et la maîtrise de leur instrument. Nikolaz Cadoret a ainsi remporté le Prix Philippe Chaignat, et Emmanuel Ceysson s'est vu offrir la réalisation de son premier enregistrement avec orchestre, et ce grâce au soutien de la Banque Privée Edmond de Rothschild, de l'Association Jeunes Artistes, de la maison de disques Claves et des Sommets Musicaux de Gstaad.

A Saanen, c'est le quasi octogénaire Aldo Ciccolini qui a ouvert les feux avec un récital qualifié d'« historique » par le magazine Le Monde de la Musique. Enchanteresses, les voix de Barbara Bonney, Angelika Kirchschlager et Ian Bostridge ont également envoûté le public, tout comme le jeu limpide et perlant d'Angela Hewitt dans les concertos de Bach avec le Zürcher Kammerorchester. En point d'orgue, Xavier de Maistre, en interprétant les concertos de Händel et Boieldieu, a démontré avec maestria que la harpe était un instrument jeune, virtuose et séduisant.

Edition 2004

Pour la quatrième édition des Sommets Musicaux de Gstaad, le violoncelle est roi. Tant en l'Eglise de Saanen que dans la petite Chapelle de Gstaad des noms comme Mischa Maisky, Thomas Demenga, Sol Gabetta, Johannes Moser ou encore les Berliner Cellharmoniker rendent hommage à leur instrument. N'oublions pas Elisabeth Lonskaja et le Borodin String Quartet, Jennifer Larmore, Teodoro Anzellotti et Kirill Gerstein qui remplace au pied levé Ivo Pogorelich.

Edition 2001

Pour la première édition, le piano est choisi comme instrument phare. Jean-Yves Thibaudet, Arcadi Volodos, Paul Gulda, Jaques Loussier ainsi que de jeunes pianistes dont Kirill Gerstein et David Kadouch, pour ne citer qu'eux, en sont les ambassadeurs. La programmation complète de ce premier festival n'est pas en reste avec des artistes tels que Maxim Vengerov, Didier Lockwood, Inva Mula et Elena Kellissidi.

Mentionnons également la première représentation publique en concert du mouvement d'un quatuor en si mineur de Ludwig van Beethoven, découvert récemment par la Fondation Bodmer à Cologny et interprétée par le Quatuor Hagen.

© Les Sommets Musicaux de Gstaad, 2013 | Official photographer Miguel Bueno | Site design by Dear Old Stockholm